26.11.2016 : J4 BRASSAGE HAUT : Blérovingiens 15 – 5 XV HOME

05.11.2016 : J3 BRASSAGE HAUT : MBDA 15 – 36 XV HOME

Ndlr : les fautes de syntaxe et d’orthographes n’ont pas été corrigées #SorsdececorpsAlban

Après 2 victoires pour commencer la saison, le Home se retrouve en ce samedi matin à Chilly Mazarin pour jouer MBDA. Un match qui s’annonce, #MathieuLartot, à base de belle ogive sur la barre transversale, de joueurs lancés comme des roquettes qui transpercent la défense comme des fusées. Un beau cocktail pour une belle journée de rugby. Pour le Home la victoire est nécessaire pour rester bien positionné dans la course à la D2. Rdv prévu à 9h30 au vestiaire. A 9h35 Couff appelle : « on va être un peu à la bourre, Squicky a oublié les maillots chez lui ». Tout le monde va donc pouvoir entamer le match en étant détendu, on a déjà un candidat très sérieux pour les maillots.

Le match commence très fort pour le Home, à base de percées des 3/4, de gros déblayages devant et d’une course de 30m du ¾ au physique de 1ère ligne CampiFrites dès la 5e min qui se termine à 5m de leur ligne. Le Le banc se pose des questions : soit il a perdu du poids et c’est inquiétant, soit il a bénéficié d’injections de corticoïdes toute la semaine. On a très vite été rassurés à la fin du match quand on a vu le sandwich au pâté/camembert qu’il s’est enfilé, c’était donc des corticoïdes. L’action se conclut par une mêlée à 5m de leur ligne pour MBDA, sur la sortie du ballon Chevre monte lancé comme un frelon et contre le 10 adverse, le ballon est cafouillé DERRIERE et Boris qui a suivi aplatit. L’arbitre refuse l’essai pour un en-avant qui n’existait pas. Comme son physique ingrat le laisse supposer, Boris ne rectifie pas la vérité et le banc exulte : comme chaque semaine on a un 2e candidat pour les maillots. Quoi qu’il en soit le Home a très bien entamé son match avec une grosse activité en attaque, des courses tranchantes et un bon pressing en défense.

Sur une nouvelle attaque Iceman entre en jeu et fait un petit coup de pied par-dessus récupéré par Mathieu. Après 2 ou 3 temps de jeu devant, 2e petit coup de pied, rasant ce coup-ci, récupéré par tatin qui ouvre son compteur stats va aplatir entre les perches pour faciliter le travail du buteur. C’est à ce moment là que toute la solidarité qui existe entre les joueurs du Home se met en oeuvre, et en particulier ceux à la charnière entre lesquels une forme de compréhension instinctive réservée aux mecs de moins de 70 kilos qui savent faire une passe de plus de 3m des 2 côtés et n’aiment pas l’alcool, ce qui les rend atypiques dans l’univers du Home, existe. Iceman prend ses responsabilités et trouve parfaitement la lucarne, en effleurant la barre transversale sur la transformation. On en est à la 10e minute de jeu et on a déjà 3 candidats pour les maillots. Sur le bord du terrain Couff prend des notes pour être sûr d’appliquer la loi martiale avec justice à la fin du match et ne pas oublier de joli geste comme cela au moment du vote populaire. Iceman, l’homme habitué au casque, décide d’augmenter ses chances sur le renvoi suivant avec un magnifique « air-coup-de-pied ».
Après ces évènements le Home remet la marche avant et Iceman, encore lui, prend le trou face à un 2e ligne et va aplatir. Le Home garde une grosse activité, les gros avancent sur chaque percussion, la conservation est très bonne, et Dany the Dog prend ses responsabilités en partant sur un regroupement à 10m de la ligne et en allant aplatir au pied du poteau en ayant emporté 3 joueurs sur son passage. 3 essais après 30 min, ça sent bon, on se régale sur le terrain.

C’est alors que la machine commence à se gripper un peu. On met les mains dans les rucks, on fait des fautes, on s’aligne en diagonale en touche, on rate des plaquages… 10min de grosse domination pour MBDA qui se solde par un essai mérité juste avant la mi-temps. La pause donne l’occasion de calmer les esprits qui s’échauffent et de remettre la marche avant. C’est chose faite avec une mêlée à 15m de leur ligne, 89 classique et la Chiebra va marquer entre les perches après avoir mis le 1er raffut de sa vie. Après cet essai le Home retombe dans ses travers et s’ensuit un ¼ d’heure sans voir le ballon qui permet à MBDA de marquer un 2nd essai. Et ce malgré Alban, arbitre de touche, qui gueule sur l’arbitre principal pour signaler un coup de coude. Coup de gueule qui aurait dû mériter une citation pour les maillots, l’arbitre venant demander au captain à ce que l’arbitre de touche soit plus mesuré dans ses propos.

Sur le dernier ¼ d’heure le Home remet une grosse pression et veut aller chercher le bonus. C’est chose faite après un coup de pied rasant de Bourdais récupéré par Virgile qui va aplatir en coin. La dernière action du Home échoue à 2m de la ligne adverse sur un en-avant mais l’essentiel est atteint, une victoire bonifiée qui nous permet de rester dans la course à la D2. Merci à MBDA pour cette belle matinée de rugby et leur super accueil au club-house à la fin du match.

Essais : Tatin, Iceman, Dany, Chevre, Virgile

Homme du match : Dany pour sa grosse activité en attaque et en défense, qui a avancé sur chaque contact.

Maillots : Iceman, qui n’a pas cherché à se défendre, sûrement pour éviter que son BFF, chevre, récupère la corvée

22.10.2016 : J1 (retard) Brassage Haut : XV HOME 13 – 3 OVAL MINES

Deuxième match de la saison pour le Home qui reçoit l’équipe d’oval mines.

La rencontre commence par 15 minutes difficiles pendant lesquelles les visiteurs ont la main mise sur la balle et poussent le Home à des fautes répétées qui vont se traduire par l’ouverture du score d’oval mines sur pénalité (0-3). Comme la semaine précédente le XV fait preuve d’une grosse solidité en défense avec des montées rapides dans le sillage de Papa Seb et de Francois. Les avants prennent alors leurs responsabilités, mettent la main sur la balle, augmentent le curseur d’agressivité dans les rucks et offrent des ballons propres à la ligne de 3/4. Les
Adversaires se mettent à la faute et C’est d’ailleurs après quelques temps de jeu virils des gros que Iceman décide d’aller marquer sur une redoublée avec son second centre. *take my breath away*
5-3 score à la mi temps.

En seconde mi temps le Home veut continuer sur sa lancée mais laisse plusieurs fois passer sa chance de creuser l’écart. Toujours en embuscade à 2 points, oval mines reprend la direction de la rencontre et oblige les harpmen à défendre dans leurs 40 pendant plus de 20 minutes. Là encore la solidité défensive de l’équipe a impressionné, avec de nombreux sacrifices preuves d’une solidarité qui a peut être vu le jour dans un mobile home #servezunverreàMoby.
Sur une contre attaque bien menée et un coup de pied idéalement déposé, Campi récupère le ballon dans les mains de l’arrière adverse puis se fait stopper sur la ligne d’essai. Le soutien arrive, le ballon est conservé. Voyant la faille Iceman ramasse en pick n go et plonge au dessus du ruck pour aplatir. La transformation ne passe pas (10 3) et le Home reste à portée de tir d’oval mines. Ce n’est qu’après une pénalité d’Iceman que l’équipe se mettra à l’abri pour finir le match sur le score de 13 à 3.

Essais :
Iceman (2)

Pénalité :
Iceman

Homme du match :
Papa Seb pour son activité en défense et en attaque

Maillots :
Squicky pour son placage sac à dos, et après défaite au pierre feuille ciseaux contre Iceman également nominé

La phrase du jour :
« je préfère un plateau de fromage à une pipe » Choukette

15.10.2016 : J2 Brassage Haut : XV HOME 20 – 3 THS

Pour son premier match de la saison, le Home est reparti sur des bases similaires à la fin de saison dernière : une ligne de 3/4 de feu et Chevre qui prend les maillots

Face à un adersaire encore inconnu, les THS, l’équipe a d’abord fait le dos rond, encaissant 3 points sur pénalité d’entrée de match mais n’encaissant pas d’essai. #babtousolides. Le home est à la peine devant où le manque de soutien et le déficit physique leur fait perdre la guerre des rucks. De leur côté les 3/4 sont en mode open bar Erasmus, trouvant des espaces et perforant la ligne adverse comme un hymen d’étudiante polonaise (un indice pour la tournée ?). Mathieu est alors tout proche de marquer sur un ballon délicieusement prolongé au pied, mais échoue à aplatir dans l’en but. Le mec qui vomit sur la mariée à son propre mariage. Heureusement, quelques minutes plus tard, le Home concrétise un belle séquence avec de nombreux temps de jeu : pierre « GI Joe » l’hostis aplatit en coin, paraphant une superbe prestation qui lui vaudra l’homme du match. Vient alors le Choukette time. Rentré en jeu pour lancer la Reconquista des rucks, notre saint Jacques le Matamore à nous aplatit en force à 3 reprises en quelques minutes. Malheureusement deux des trois fois il confond la ligne d’essai avec les 5 mètres … le Home arrive donc à la mi-temps sur le score de 10 à 3.

La seconde mi temps sera clairement à l’avantage des visiteurs. Ils ne trouveront toutefois pas la faille, la faute à une féroce défense des soldats du Harp. Les incursions dans le camp adverse sont rares mais, sur l’une d’elles, Iceman (qui a enfin vu topgun) passe une pénalité qui permet de mettre le THS à 10 points. Les 5 dernières minutes sonnent le réveil des velléités offensives du Home, conscient qu’un bonus offensif n’est pas loin. La délivrance viendra suite à une nouvelle percée des 3/4 et à la patience de la charnière qui prend le temps de construire son dernier assault dans les 22 adverses. L’estocade sera portée par Graffa, plus habitué au rôle du Sergent Garcia qu’à celui de Zorro. Étrangement placé dans la ligne des 3/4 mais bien servi à plat par Iceman, il prend le trou, lève les genoux et marque d’une superbe toupie enchaînée d’un affalement dans l’en but. S’en suivent des effusions de joie entre Graffa et Iceman : « you can ride my tail anytime ».

Fin du match sur le score de 20 à 3 et avec le bonus en poche

Essais :
L’hostis
Choukette
Graffa

Pénalité :
Iceman

Homme du match :
L’hostis

Maillots :
Chevre, pour avoir dit lors du discours d’équipe post match que l’arbitre était mauvais alors que celui-ci était placé juste derrière lui.

30.04.2016 : 1/4 coupe FFSE : XV Home 8 – 19 XV Pinte

Sans être transcendant, le Home a su mener la dragée haute à cette belle équipe de première division, au point de se retrouver devant au score, 8-5 à la 60ème (1 pénalité de Iceman, 1 essaie de Pruvost).

S’en suivront plusieurs erreurs individuelles et collectives, conduisant à deux essais adverses.

Score final 8-19

Une belle aventure se finit sur une déception, avec cette défaite face à une équipe à la fois très proche et très loin. Ce sentiment doit nous guider pour travailler, faire une belle fin de saison et revenir avec encore plus de détermination en Coupe la saison prochaine.

Bisous

J6 D2 – HOME 11 – 8 RENAULT – 16/04/16

L’équipe se présente pour ce nouveau match avec un effectif une nouvelle fois fourni. Plus de 23 guerriers se sont pressés ce samedi matin pour faire rugir le moteur face à l’équipe Renault. Pour apporter de la vivacité à l’avant et de la confusion chez l’adversaire, le staff passe deux arrières à l’avant. Au dernier moment il se refuse à mettre Choukette en numéro 10 par respect pour les épaules du 10 adverse (et par crainte des dieux du rugby). Les joueurs du Home se préparent sous les exhortations de FX : « pas de plaquage manqué les gars, personne ne se fait rouler dessus ».

En face l’équipe arrive à coup de klaxons, dans des Renault Mégane rutilantes, jantes chromées.

Le match commence sur un rythme décousu, les deux équipes n’ont pas encore baissé le frein à main. Les en-avants se multiplient mais le home prend le match en main avec une première pénalité d’Iceman. L’équipe est bien en place, les fondamentaux sont respectés avec une bonne intensité défensive et des touches assurées. Le match est néanmoins rythmé par les coups de sifflet de l’arbitre.

L’équipe Renault s’appuie sur un jeu semblable à une Kangoo : bien propre mais sans fioriture. Ce n’est pas le luxe mais ça fait le travail, avec une alimentation d’avants autour du 10. L’équipe adverse place à son tour 3 points et le match reste serré.

Dans ce match sans rythme, le salut va venir d’une interception de Tatin, toujours au bon endroit et au bon moment. Une passe cafouillée des arrières adverses, sans doute un problème de direction assistée, et Tatin file entre les adversaires. Chèvre est au soutien pour un nouvel essai à une passe de la part du Home qui tient à ses fondamentaux.

Le ton monte en deuxième mi-temps et l’équipe Renault fait rugir le moteur, plus d’intensité plus de coups aussi. L’entrée d’un jeune talonneur fougueux va remettre Renault sur la bonne ligne. Une première échauffourée éclate suite à une faute au sol de Benoit. La tension monte. Malgré la pression adverse, le Home se retrouve dans le camp adverse. C’est le moment choisi par Matthieu pour faire sortir l’adversaire de son match, il insulte la clio, excite l’adversaire et celui dégaine : le jeune talonneur perd son sang-froid : bilan carton jaune pour les deux + pénalité en face des poteaux pour le home. Antoine passe les 3 points 11-3.

L’équipe Renault continue avec entrain et le Home lève le pied. Tout naturellement, Renault arrive à passer la ligne (d’arrivée) après avoir fait pousser ses avants. Essai non transformé 11-8. La fin du match est stressante, les deux équipes se rendent coups pour coups. Le home parvient à obtenir une pénalité un peu excentrée près des 22 : Antoine s’élance, le ballon s’envole, les juges de ligne lèvent leur drapeau, le home peut respirer…. C’était sans compter le fairplay (comprendre naïveté) de notre capitaine Chèvre : « Monsieur l’arbitre, si je puis me permettre, bien que soucieux de faire confiance à vos assesseurs il est de mon devoir de porter à votre attention que le ballon n’est pas exactement passé entre les deux poteaux ». L’arbitre, à l’écoute, annule les 3 points.

La fin de match est donc stressante et malgré deux percées d’un virevoltant arrière adverse donnant des sueurs froides à Chèvre, le Home parvient à conserver son avantage et à emporter le match : 11-8. En résumé un match assez propre du Home malgré des fautes techniques évitables, l’équipe est restée bien en place, a bien défendu et a su profiter des éclairs de sa ligne arrière.

Essais :
Chevre

Pénalités :
Iceman x2

Homme du match :
L’hostis

J2 (report) – POMPIERS du 95 : 22 – 32 HOME – 09/04/16

Matinée d’expédition pour le Home. Rendez vous est donné stade Saint Exupéry à Ermont pour y affronter les pompiers du 95.
Après les péripéties habituelles ponctuées de menaces de départ anticipé de Choukette et autres rendez-vous décalés, force est de constater que le Home s’est déplacé en masse, l’effectif renforcé par des nouveaux venus fringants et motivés.

Le coup d’envoi est donné sous un soleil de printemps balayé de rafales qui poussent un Home dominateur mais parfois brouillon. Après quelques minutes de jeu, Choukette permet au Home de prendre le score d’un essai marqué au pied de la protection du poteau droit après que le Home a piloné la défense des rouges. Cet essai accordé par l’arbitre au grand dam des pompiers est refusé par le garant de la statistique du Home en ce qu’il contrevient à l’esprit.

Malgré quelques incursions adverses dans ses 22, souvent ponctuées de fautes de main, le Home tient sa première mi-temps et marque par deux fois par Dany pour mener 17-5 à la mi-temps. Deux cartons jaunes auront été sortie durant cette mi temps, François est puni pour l’ensemble de son œuvre dans ce championnat d’un carton jaune douteux au bout de quelques minutes, tout comme l’un de nos adversaires… Question de justice!

La seconde période est plus compliquée pour le Home qui peine à mettre la main sur le ballon et commet des fautes. Rapidement les rouges concluent au près pour revenir à 17-12 et mettre la pression sur leuros visiteurs du jours. Le cœur de la mi-temps est un peu brouillon de part et d’autres, iceman gratifie le Home d’un bel essai mais ne parvient pas à se faire justice lui même sur la transformation. C’est alors qu’a lieu l’action du match.

Il est des talonneurs qui ne manquent pas de talent dans le jeu courant. Placé dans une position de 3ème rideau inhabituelle, dictée par un sens aiguisé du jeu, et non par une déficience physique comme certaines mauvaises langues alcoolisées du bord du terrain tendent à l’affirmer, Thomas Graffagnino décide de prendre la couverture aérienne à son compte. Dans son esprit une seule obsession : ne pas laisser l’adversaire prendre la touche. Coup de pied dans le jeu courant de l’adversaire, éclair de génie qui illumine un ciel pourtant ensoleillé. Il dévie la balle de manière acrobatique, l’empêchant de sortir en touche, mais l’offrant à l’ailer adverse passant par là. Cela aurait pu être une belle passe décisive sans la défense acharnée de l’arrière. Graffa a acccompli sa mission : les pompiers n’ont pas trouvé la touche, et lui va récupérer le sac à maillots.

Un peu après ce coup d’éclat, les pompiers répondent à la marque. Le score reste tendu à 22 – 17. Le Home est toujours à portée de fusil et est maintenant inquiété par une équipe qui bien que moins nombreuse reste vaillante.

La fin de match est tendue : malgré un essai de Chèvre en coin, le Home qui en a encaissé un de plus n’est pas encore à l’abri … La délivrance viendra d’une percée du nouveau venu l’Hostis, qui aurait donc pu être déclaré homme du match dès sa première apparition sous le maillot bleu. Sur un cafouillage de l’arbitre et une filouterie du Baron, il intercepte, navigue, élimine l’arrière en 1 contre 1 et met le home à l’abri tout en lui offrant le point de bonus offensif!

L’appel de la boisson se faisant sentir, le Home célèbre sa victoire autour de sa première bière d’un journée qui en comptera beaucoup!

Louis plaqueur acharné et qui aura collé au ballon toute la matinée est désigné homme du match.

Résumé

Point de bonus offensif

Essais :
Choukette
Danny x2
Iceman
Chevre
L’hostis

Transfo :
Iceman

Homme du match :
Loulou

Carton :
Sevaistre

J4 D2 – OVAL MINES 15 – 31 HOME – 19/03/16

Retrouvailles entre Homistes obligent, le RDV est à 10h30 : les retours des vacanciers aux teints halés et des blessés mettent de la bonne humeur dans ce matin froid et sec.

Le Printemps attendra encore…

Dans le vestiaire, l’esprit est bon et on se raconte les derniers dérapages aux Harp de Boris et Couffin… Nos Laurel et Hardy.

FX nous remet dans le droit chemin en nous annonçant la compo et en nous rappelant : « aujourd’hui il faut gagner !! ».

Sortie de vestiaire, négociations et récupération d’un morceau de synthétique et l’entrainement peut commencer.

10 min plus tard, nous voyons une équipe aux chasubles et maillots désunis entrer sur le terrain. Ont-ils fait une Chèvre ??

La question n’a pas le temps d’être répondue et FX accélère l’entrainement.

C’est l’heure !!!

0 – 0 : le coup d’envoi est fait par les OM. Le Home commet son premier en-avant, et les OM récupèrent tout de suite le ballon : mêlée !!

Le jeu au près est réglé de leur côté et notre défense l’est tout autant !! Les montées rapides de François et de JB les font reculer.

La succession de pick-and-go permet au Home de montrer les crocs et de récupérer un ballon grâce à un bon grattage de Chouckette.

Suivent une pénal-touche et des déblayages rapides où les rucks sont assurés : le Home avance. Le jeu des avants est en place.

0 – 3 : Pénalité d’Iceman.

C’est en contestant un ruck que les Oval Mines sont pénalisés et permettent à Iceman de passer les premiers points.

Sur la récupération, le Home rend de nouveau le ballon aux OM qui entame une nouvelle série de pick-and-go : on l’aura compris ce sera une matinée pour les avants.

Le défi est présent et le Home répond fort ; si fort que le ballon est à nouveau récupéré par un bon grattage de David.

0 – 8 : Essai en force de chouckette.

La pénal-touche est bien négociée et sur un hors-jeu des OM, les ¾ du home sont proches d’inscrire le premier essai : Thomas « Baz » rate le dernier geste.

Mais ce n’est que partie remise. En jouant la pénal-touche, le Home fait parler ses avants et Chouckette nous fait sa spécialité : partir en force à l’essai !!!

Iceman ne transforme pas.

3 – 8 : Pénalités des OM.

Sur le coup d’envoi, les Oval Mines nous bousculent et « récupèrent trop facilement le ballon » déclare FX sur la touche.

Le Home est sur le reculloir et concède 3 fautes consécutives : 1 pénal-touche et 2 pénalités pour le buteur qui débloque le compteur des OM sur sa 2nde tentative.

Le Home repart à l’assaut, toujours sur son jeu d’avant : pick-and-go et rucks construits rapidement ; c’est à ce moment que Seb Camus se blesse sévèrement.

Il plante littéralement son épaule dans le terrain. Sous le choc, le ballon change de main et l’arbitre stoppe le jeu.

10 – 8 : Essai des avants des OM.

Sur la touche, nous recueillons Seb et nous sentons que le vent tourne : le Home enchaîne les fautes, les avants se crispent, les ¾ subissent les impacts puissant de leur  8 qui marque leur premier essai transformé par leur 10.

10 – 15 : Interception de Tatin et Essai entre les perches !!

L’ambulance arrive pour Seb. Le Home déjoue ; sans nul doute perturbé par les lumières bleues qui leur rappelle que Seb est sorti.

Il y a péril en la demeure homienne. Les avants ni sont plus et les ¾ subissent inlassablement les lancements des gros de l’OM. Nous reculons.

Sur une nieme faute, l’arbitre siffle un carton pour Danny (et l’ensemble de l’œuvre de l’équipe). A 14 contre 15 et sur nos 5 mètres, le glas est presque sur le point de sonner… Quand Tatin, sur un lancement de leur ¾, réalise une interception et file pour un essai de 70 mètres. Iceman transforme.

15 – 15 : Essai des OM !!

Le match reprend. Les OM sont sonnés mais pas à terre. Sur l’engagement à nouveau relâché par le Home, les OM piqués dans leur orgueil se rebiffent et répliquent par leur jeu d’avants. Le Home reste dans son terrain et subit les assauts des OM. A 14 contre 15, la faille est rapidement trouvée et les OM marque un essai en force le long de la touche.

L’essai n’est pas transformé.

Sur le renvoie et après une nouvelle faute du Home l’arbitre siffle la mi-temps !!

FX recentre le débat : les avants sont moyens et leur ¾ sont « nuls » mais nous déjouons !! « Il faut se ressaisir », Cap’tain Chèvre renchérit.

Bref, chacun se recentre et réfléchit à ce qu’il va faire ; les consignes sont données : le jeu aux arrières !!

15-15 : Le match reprend et le Home réagit positivement aux messages de la mi-temps et remet la marche en avant.

Les premières minutes se font toujours à 14 car le carton n’est pas encore revenu. Mais le Home tient bon et commence à faire déjouer la charnière adverse.

Leur 9, harcelé par les montées rapides des 3ème lignes, est remplacé suite à un placage de Louis. Son remplaçant tient moins bien la maison et les avants s’échauffent plus.

Le Home reste sur son pick-and-go et fait jouer ses ¾ qui avancent de plus en plus.

15 – 18 : Pénalité d’Iceman

Sur une nouvelle ouverture pour les ¾, la défense des OM monte trop tôt et est pénalisée par l’arbitre. Iceman exécute la sentence.

15 – 21 : Pénalité d’Iceman

La récupération du Home est propre et les avants remettent une belle marche en avant. Le conteste du ruck des OM est jugé irrégulier par l’arbitre qui pénalise.

La pénal-touche est jouée et les avants du Home construise un maul qui avance. Les OM l’écroule et l’arbitre pénalise.

Chèvre tente un drop voyant le bras levé de l’arbitre, mais il manque le cadre (de très loin). Antoine se charge à nouveau de la sentence.

15 – 24 : Nouvelle pénalité du Home par Iceman.

La ballon est récupéré par le Home proprement, et les ¾ décident de rentrer dans la danse.

Sur une avancée de Boris qui transperce le rideau, le ruck qui suit est contesté par les Oval Mines de façon non régulière juge l’arbitre qui les pénalise.

Dès lors le ballon va vivre d’une équipe à l’autre sur une série de turn-over et d’en-avants non sifflé par l’arbitre (qui malheureusement ne voit pas tout).

Les esprits s’échauffent un peu plus. Si bien que sur une tentative d’essai du Home non validé par l’arbitre, notre « homme de glace » voit rouge et décide de poirer l’adversaire.

Une escarmouche commence !! Ça se bouscule, et on sépare Antoine de sa victime… « Tu sais mettre des points au rugby mais pas des poings » lâchera un de nos avants !!!

Le match repart et l’arbitre rend le ballon aux OM.

15 – 31 : Essai de Iceman et transformation d’Iceman : la messe est dite !!

Ce sont les derniers instants et le ballon est toujours pour les OM. Ils font jouer leurs ¾ qui perdent le cuir ; le ballon sort vite et Iceman joue le coup au pied dans le dos des arrières d’OM mal replacés…

L’arrière hésite en laissant le ballon vivre, espérant que ce dernier rentre dans l’en-but, mais il cafouille et Iceman aplatit.

L’arbitre siffle la fin du match : le Home a rempli son objectif !!

Même si l’arbitre aura raté quelques fautes de part-et-d ’autres, seule la victoire reste !!!

Hommes du match : Boris, Iceman, et Lebrun

Maillots : Iceman, JB, Julian.

Sur un vote légèrement volés par les frères Rostand

Premier match : David, Lebrun

Par Eric « CYD » Hesnault

1/8 Coupe FFSE – Home 22 – 12 BRUTS – 20/02/16

Retour sur les terres palaisiennes après la guerre de tranchées du week-end précédent pour le 1/8 ème de finale contre le BRUT. Motivation particulière pour ce match malgré l’enjeu limité : montrer plus d’esprit que lors de la précédente défaite, se prouver que l’on peut toujours rivaliser malgré la relégation, et le départ sous d’autres latitudes de l’innénarrable Dorian « Black Panther » Mayola.

Les joueurs arrivent au vestiaire, mais l’activiste noir se fait attendre. a-t-il réglé son réveil sur le fuseau horaire polynésien ? Avec pas mal de Minute de retard, mais avec la banane c’est l’arrivé du chef. Danny l’accueille en le serrant dans ses bras, en profite pour mesurer son taux de masse grasse. Un sms rempli de voyelles part en direction du pacifique, un four tahitien s’allume.

Compo, maillots, échauffement, les équipes sont prêtes, JM démarti s’en va, coup de sifflet. Le match est lancé, et le sifflet agonise dans un enfer de vapeurs éthyliques. Le terrain est plus praticable que la semaine dernière, mais une moitié reste un bourbier. Le Home commence avec le vent vers la boue.

Profitant de ces avantages, un excellent jeu d’occupation est initié par les homistes sous le charisme écrasant de sa charnière Chèvre « Fil de fer » Chèvrasse et Antoine « Iceman » Olivier. David « Black Ops » très présent sous les ballons hauts assure ces gains. La vision double de l’alcool n’aidant pas, l’arbitre voit systématiquement la ligne de défense se dédoubler et être hors jeu.

Des fautes sont sifflés beaucoup des deux côtés, Antoine en profite pour taper une pénalité malgré le vent hurlant. La ligne de 3/4 adverse s’entête à essayer de faire du large large malgré les conditions, mais qui sommes nous pour leur jeter la pierre ? A l’exception de Chèvre, qui n’a jamais pếché ?

Cependant, la tenue hasardeuse sur un ballon mouillé, un dix pas très rapide dans ses choix, et des défenseurs admirablement pas (trop) hors jeu du tout, couplés à une grosse volonté au placage et à la conservation pèsent sur la ligne adverse. Les reflexes endoloris du juge de jeu permettent une interprétation libre du concept du placage à retardement par les spécialistes du genre. Une belle course de Louis sur l’aile se fait arrêter sur les 5m, deux temps de jeu au près et Alban inscirt le premier essai. Un peu plus tard sur une pénalité rapidement jouée Antoine se jette dans l’en-but. L’arbitre appelle son arbitre vidéo, Yves, qui lui donne des instructions très précises : « si tu ne vois rien, ne sait pas quoi faire, est trop loin de l’action lève un bras et siffle » : Essai.

Quelques péripéties viendront marquer le reste de la mi-temps, un hommage de Mathieu « Saturday Morning Fever » Barontini au Volley-Ball, un autre de Thomas « Fuite Urinaire » Graffagnino au Basket Ball, et enfin de Thomas « Baz » Bazeille aux courses équestres, qui de la démarche chaloupée de son trot réalise l’air placage de l’année. Victor « Chandelle de 5m » Debray ne viendra pas planter le dernier essai en réalisant un en-avant sur son genou dans l’en-but. Fidèle aux conseils d’Yves l’arbitre fait mine de demander au capitaine adverse s’il y a quelque chose, lève un bras et siffle.

C’est la mi-temps (22 – 0) et les conditions vont être inversée, nous allons avoir la pression. Première possession adverse, première pénalité, touche au 5m. L’équipe adverse négocie parfaitement la touche, et son groupépénétran en désaxant admirablement et relançant la machine après un premier arrêt, un essai totalement mérité.

Le Home va continuer à peser sur l’adversaire, mais son jeu d’occupation est contrarié. La touche est défaillante depuis le début du match car lisible comme un long island de Philippe sans coca et le vent et la boue empêchent de se placer dans la moitié adverse. C’est sûrement une leçon, comme un rappel de match précédents, quand on a le score en main, des conditions défavorables et qu’on a des gabarits plus gros on a le droit de poser le jeu et de remonter tranquille à la main. Le Home se retrouve à défendre sur une gros temps fort adverse dans les 5m et réussi a parfaitement éteidre l’offensive adverse et se dégager. Cependant une deuxième venue dans la zone de vérité adverses sera récompensée par un essai de pénalité après 6 infractions constatées.

Le Home récolte néanmoins le salaire de son impact sur l’équipe adverse et retrouve de l’air. Boris « Duc du Poitou » Azimi plaque un joueur dans les 22 adverses, il se fait pénaliser sur la phase suivante pour un hors-jeu. On notera qu’il n’y avait pas de ruck, et qu’il était encore au sol. La justification de l’arbitre est imparable « Le 2ème centre ça fait trois fois que je vous préviens pour hors-jeu, si je ne sifflais pas c’était l’essai », OK. Carton, déchéance de nationalité et maillots, la course au trophée du Fair-Play est lancée. Les phases de jeu suivantes ressemblent au reste du match avec une intensification de la doctrine Yves de l’arbitrage, chaque zone de contact débouche sur une pénalité ou une mêlée à pile ou face. Le match se termine par une superbe pénalité jouée rapidement par Graffa dans nos propre 22, la preuve que le French Flair qui caractérise le Home n’est pas mort.

Pour fêter la victoire (22-12) et le départ de « notre ami noir », Dorian est jeté dans le lac comme à la grande époque du commerce triangulaire. Il en ressort lavé plus noir que blanc, à la grande déception des joueurs. Tu vas nous manquer. Le BRUT décide de nous immiter et l’un des leurs se fait une entorse à la cheville en sautant dans le lac, bravo.

Un match au top. On finira sur une citation : « Vos joueurs c’est des débutants non ? Parce qu’ils ne connaissent pas les règles ». A ressortir la prochaine fois que vous bullshitterez.

La compo : Graffa, Francois, Boris, Alban, JB, Louis, Dodo  Danny, Chèvre, Antoine, Victor, Baz, Mathieu, Tatin, David
Le casque : Mathieu
Les maillots : duo Baz + Boris pour le premier carton collectif de l’histoire.